Lexique montagne

Introduction

Il est important de connaitre le vocabulaire montagnard pour trois raisons:

  1. Frimer en racontant vos aventures montagnardes en utilisant des termes techniques et homériques à vos amis.
  2. Comprendre correctement les topos et les itinéraires que vous trouverez sur ce site afin de préparer vos randonnées en toute sécurité.
  3. Donner des informations précises aux randonneurs que vous croiserez lors de vos escapades dans les Pyrénées.
 
Cette article vous présente un lexique détaillé du vocabulaire propre à l’environnement montagnard et utile à la bonne compréhension des itinéraires présents sur ce site et ailleurs. 

Le lexique montagne

-A-

Abrupt : Escarpé, dont l’inclination est presque vericale. flancs abrubts.
Adret : partie d’un versant exposée au soleil. Versant d’une vallée exposé au soleil.
Aérien  : Exposé et vertigineux (où le vide est présent).
Affluent : cours d’eau qui se jette dans un autre.
Aiguille : sommet pointu.
Altitude : hauteur d’un point par rapport au niveau de la mer.
Amont : vers le haut de la montagne.
Antécime  : Sommet secondaire se trouvant avant le véritable sommet.
Arête : séparation des deux versants d’une montagne.
Aval : vers le bas de la montagne.
Avaler  : Ramener la corde à soi, tendre la corde
Azimut : Il s’agit de la coordonnée horizontale que l’on obtient à l’aide d’une boussole.

-B-

Barrage : fermeture naturelle ou artificielle d’une vallée. Servent le plus souvent à détourner un cours d’eau pour l’irrigation ou pour la force motrice qui permet de fabriquer de l’électricité.
Berge : Bord d’un cours d’eau.
Bivouac : Nuit passée en montagne sans l’abri d’une tente, avec le matériel nécessaire (duvet, matelas, réchaud…) Sur les parois les hamacs sont souvent employés en raison de manque de place suffisante.
Brèche : Col étroit, sur une arête. Partie inférieure de deux pentes rocheuses qui se rencontrent dans leur point le plus bas.

-C-

Cairn : Petit ou grand tas de pierres en forme de cône matérialisant un sentier.
Cascade : chute d’eau.
Chalet : maison en bois, généralement dans les régions montagneuses pour abriter les familles lors de l’estivage et pour la fabrication des fromages.
Cheminée : Couloir étroit et parfois vertical
Cime : le haut pointu d’une montagne.
Cirque : vallée de montagnes qui s’élargit et prend une forme arrondie. Le cirque de Gavarnie dans les Pyrénées.
Col : partie la moins élevée d’une crête montagneuse, qui sert de passage.
Colline : relief d’élévation modérée, au sommet arrondi, aux versants en pente douce.
Combe  : Une combe est une vallée creusée au sommet et dans l’axe d’un pli anticlinal. Elle est dominée de chaque côté par des versants escarpés
Cordée : Une cordée est un groupe d’alpinistes qui, pour réaliser une ascension en sécurité, se relie par une même corde.
Corniche : Masse de neige surplombante déplacée par le vent sur une crête.
Coteau : petite colline. étroite et profonde dans un glacier.
Coulée : Contrairement à une plaque ou à un nuage de neige (avalanches les plus dangereuses et dévastatrices) les coulées sont souvent des avalanches dues au réchauffement printanier qui donnent l’impression d’avoir “coulé” le long de la pente.
Couloir : Partie creuse plus ou moins profonde dans une paroi, dans la neige, la glace ou la roche. Elle peut peut servir de voie d’accès. C’est aussi un conduit naturel pour les chutes de pierres et d’avalanches.
Courbes de niveau : Lignes qui relient les points d’égale altitude sur une carte topographique. Plus les lignes sont serrées entre elles, plus la pente est forte.
Cours d’eau : écoulement permanent de type différent en fonction du débit
Course : Ascension effectuée en haute montagne
Crampons  : Dispositif métallique, ayant la forme générale d’une semelle, muni de pointes acérées, que l’on fixe sous la chaussure au moyen de lanières et qui permet de progresser, sans glisser, sur la neige durcie et la glace.
Crête : Cime, sommet. La crête d’une montagne.
Crevasse : Fente étroite et profonde à la surface d’un glacier, souvent liée à l’étirement de la glace sur une pente plus raide.

-D-

Dalle : Surface de rocher lisse
Dégaine : Une dégaine est composée d’une sangle reliée à deux mousquetons. Un mousqueton (généralement à doigt droit) est solidaire du point d’ ancrage. L’autre (généralement à doigt coudé) sert au mousquetonnage de la corde.
Dénivelée (Ou Dénivellation) : Écart entre l’altitude du sommet et celle du point de départ.
Dévers : Forte déclivité, qui généralement ne se monte pas de face mais d’ un manière oblique. En escalade, dévers est sinonyme de surplomb.
Dévisser : Chuter d’une paroi rocheuse ou glaciaire, sans être retenu par une corde.
Dièdre  : Dans une falaise, c’est l’endroit où 2 pans de paroi se rencontrent perpendiculairement, comme un livre ouvert; où l’on peut progresser en appui.
Dôme : Un dôme est le terme utilisé pour parler d’un sommet arrondi

-E-

Eboulis : Amas de pierres éboulées sur une pente conséquent à un éboulement.
Épaule : Replat sous un sommet avant la dernière montée au sommet.
Érosion : usure et transformation du relief par les agents atmosphériques. Érosion fluviale, éolienne, glaciaire. Érosion aréolaire; latérale.
Escarpé : à-pic, raide, abrupt
Estives : Pâturages d’été en montagne
Exposé : Dangereux

-F-

Faune : ensemble des animaux qui vivent à un endroit.
Flore : ensemble des espèces végétales.

-G-

Gaz : Vide Ex: « par ce sentier il y a du gaz » veut dire: « si tu passes par ce sentier tu trouveras du vide »
Glacier : champ de glace éternelle, formé par l’accumulation de la neige et animé de mouvements très lents. Glacier polaire. Glacier de vallée, de montagne. Fonte, recul d’un glacier.
Gorge : vallée étroite, encaissée, très profonde. Les gorges du Tarn.
Gouffre : cavité profonde et abrupte creusée par les eaux dans un terrain calcaire. 
Goulotte : Couloir de glace étroit et encaissé
Gr : Sentier de grande randonnée (balisé un trait blanc et un trait rouge en dessous).

-H-

Hourquette : La hourquette est un passage entre 2 vallées françaises. Mais ça peut aussi être une estive de haute montagne.

-I-

Isard : L’isard, appelé « chamois » dans les Alpes, est un mammifère ruminant des montagnes d’Europe. Les mâles et les femelles possèdent de petites cornes en forme de crochet. Ils vivent en hardes de petite taille dans les alpages et les forêts d’altitude.

-L-

Lac : grande nappe d’eau naturelle, généralement douce, entourée de terre. Lac Saint-Jean, lac Saint-Pierre.
Lacet : Virage d’un sentier à 180°. Les sentiers sont taillés « en lacets » pour gravir des pentes abruptes ou pour éviter es passages exposés.
Lapiaz : Roche calcaire que l’érosion a transformé en désert minéral parsemé de puits naturels. Leur surface est aussi complexe et dangereuse qu’un glacier. C’est risqué de s’y promener, surtout quand une petite couche de neige recouvre l’entrée des puits. Le moindre faux pas dans ces reliefs aiguisés comme des rasoirs pourrait avoir de graves conséquences.
Longe : Anneau de corde relié au baudrier

-M-

Main courante : Barre en acier fixe ou corde tendue entre deux points d’ancrage pour que le grimpeur s’équilibre dans un passage délicat (vire, couloir ou cheminée par ex.).
Mal des montagnes : Etat dû à l’acclimatation incomplète à l’altitude. Il peut se manifester par différents symptômes tels que maux de tête, nausées, insomnie, voire œdèmes (selon son intensité).
Massif : ensemble de montagnes formant une masse. Massif montagneux, de montagnes.
Méridional  : qui se trouve au sud. 
Mixte : Terrain présentant des passages différents (roche, neige, glace), et demandant par conséquent des techniques de progression variées selon le terrain parcouru.
Mont : grande masse de terre et de roche, élevée au-dessus du terrain qui l’environne.
Montagne : suite de monts qui tiennent l’un à l’autre. Montagne jeune, ancienne.
Moraine : accumulation de pierres, roches et éboulis sur le front et les bords d’un glacier (et parfois à sa surface).
Mur : Se dit d’une paroi verticale sans grand relief ou d’une pente très raide à franchir.

-N-

Névé : Plaque de neige dure persistant en été (attention, leur neige est glissante, ne pas si engager si la pente est raide et que le névé donne sur des barres rocheuses).

-P-

Paliers d’altitude : Ils sont utilisés et sont indispensables en très haute montagne pour adapter l’organisme à la diminution de la pression atmosphérique. La méthode consiste à progresser par paliers avec un processus «  »en dents de scie » », c’est à dire : monter au fil des jours et redescendre dormir à des paliers inférieurs. »
Paroi : roc, terrain à pic, proche de la verticale, abrupt et sans aspérités. 
Pas : Passage étroit. Il peut être court ou relativement long. Un pas est souvent un passage technique ou délicat.
Passage à gué : Passage où l’on traverse une rivière sur des pierres (où dans l’eau !).
Pente : inclinaison d’un lieu haut vers un lieu bas.
Pic : montagne isolée au sommet très pointu.
Piémont : glacis alluvial de pente assez forte, situé au pied d’un ensemble montagneux.
Piolet : Un piolet est un outil polyvalent d’alpinisme utilisé par l’alpiniste quand il évolue sur glacier ou dans des pentes raides de neige ou de glace. Il est généralement associé à une paire de crampons.
Piste : pente balisée, destinée aux descentes à ski. Les pistes d’une station de ski. Des pistes enneigées.
Piton : Sommet pointu d’une montagne isolée. Piton volcanique. Un piton rocheux.
Plaine : étendue plate ou faiblement ondulée, généralement assez vaste.
Plaque à vent : Accumulation de neige transportée par le vent.
Plateau : étendue de pays assez plate, plus ou moins surélevée, entaillée de vallées encaissées.
Point culminant : le plus haut point.
Port : A quelques exception près, un port, c’est un col qui s’ouvre entre une vallée française et une vallée espagnole.
Prairie : terrain couvert d’herbe qui fournit du fourrage au bétail. Prairie artificielle, naturelle. Prairie d’élevage. Prairie temporaire. Prairie sèche, humide. Prairie de montagne.

-R-

Randonneur : personne qui fait une randonnée, qui pratique la randonnée.
Ravin : petite vallée très étroite, aux versants abrupts.
Refuge : abri pour les randonneurs et alpinistes.
Relai : Étape au milieu ou au sommet d’une voie. Le relais est constitué de plusieurs ancrages sécurisés par une chaine, une sangle ou une corde.
Relief : forme de la surface du sol, propre à une région, un pays.
Ressaut : Dans une pente, section beaucoup plus raide que la moyenne.
Rive droite, gauche : Pour une rivière ou un glacier, c’est la côté droit où gauche dans le sens d’écoulement des eaux.
Ruisseau : petit cours d’eau naturel.

-S-

Sente : Petit sentier
Sentier : chemin étroit destiné aux personnes et aux bêtes.
Sérac : Amas chaotique de glace installé aux endroits où la pente du lit glaciaire s’accentue et où l’adhérence du glacier diminue. Il peut s’écrouler par tranches, formant une monstrueuses chute de pierres et de glace.
Sommet : partie la plus haute d’une montagne. 

-T-

Trek, Trekking : Randonnée de plusieurs jours.
Troupeau : groupe d’animaux domestiques de grande ou moyenne taille. Troupeau de moutons, de vaches, de chèvres.
Turon : Le mot Turon vient du gascon Turon (se prononce Turoun) qui signifie « sommet arrondi » en forme de tour ronde.

-U-

Ubac : versant d’une vallée le moins bien exposé au soleil, opposé à adret ; plus froid, plus humide et généralement plus boisé.

-V-

Vallée : dans les régions montagneuses, partie moins élevée, par opposition au sommet.
Versant : chacune des pentes d’une montagne, d’une vallée. Le versant nord, le versant sud.
Via Ferrata : Itinéraire cheminant dans une falaise, équipé d’échelles, de barreaux… et de câbles pour l’assurage (entre la randonnée et l’escalade, la pratique de la Via Ferrata nécessite un équipement adapté).
Vire : Terrasse horizontale au milieu d’une falaise.

Connectez-vous
Rejoignez-nous!